07/04/2010

Tim FLOCK (1924-1998)

dyn004_original_640_364_jpeg_4251_deda71fc688de92810407664eefa5860

 

093_55-champ

 

 

Julius "Tim" Flock, le plus jeune des frères Flock (Bob, Fonty et Tim) a connu une carrière plus courte que ses frères mais mieux rémunératrice parce qu'il est arrivée en Nascar à l'époque où les primes étaient plus importantes ...

C'est sa soeur ainée et son mari qui aidèrent Tim à se lancer en 1948, d'abord en participant à diverses courses en "modified" (courses de stock-cars avec des voitures modifiées du début des années 40), puis en 1949, il termina suffisament de courses en Grand National pour se classer 8ème du championnat, ses frères Bob et Fonty se classant respectivement 3ème et 5ème. Tim ne participa à aucune course en 1950 suite à des blessures subies lors d'un carambolage multiple sur le speedway de Charlotte. Il revint encore plus fort et termina le championnat 1951 à la 3ème place et remporta le Grand National en 1952 avec une Hudson Hornet.

En 1955, Flock connut sa saison la plus victorieuse puisqu'il remporta le titre pour la seconde fois (Oldsmobile) avec 18 victoires et 19 pole-positions cette année là. Au total, Tim Flock remporta 2 championnats, 40 victoires et 39 pole-positions en 191 courses d'une carrière qui s'arrêta en 1962.

Tim Flock décède le 31 mars 1998, peu de temps après avoir été désigné parmi les 50 plus grands pilotes de toute l'histoire de la Nascar.

064_52-3

medium_Tim Flock HoF Headshot

56pole


L'incroyable histoire de "Jocko Flocko"

Jocko Flocko était un singe (!) et demeure à ce jour le seul "co-pilote" dans l'histoire de la Nascar. Le 16 mai 1953, Jocko a "aidé" Tim Flock à gagner la course Grand National de Hickory, devenant ainsi le seul singe dans le palmarès de la Nascar ! Malheureusement, Jocko a été contraint de se retirer de la "conduite active" 2 semaines plus tard lors de la course de Raleigh, Tim Flock nous raconte l'incident :

"J'ai même couru avec un singe, nommé Flocko, pour 8 courses en 1953. Cela a commencé comme un formidable coup de pub, et l'équipe lui a donné une combinaison ainsi qu'un siège spécialement conçu pour lui. A l'époque, les voitures avaient une trappe que nous pouvions ouvrir à l'aide d'une chaîne afin de contrôler l'usure des pneus. Et bien, lors de la Raleigh300, Jocko se détache de son siège et passe la tête par la trappe ! il en devint fou furieux.  A l'époque, il était vraiment très difficile de conduire ces lourdes et vieilles voitures dans des circonstances normales, mais avec un singe complètement fou dans l'habitacle, cela devint presque impossible ! J'ai été contraint de m'arrêter aux stands pour le mettre dehors, et cela m'a coûté ma 41ème victoire en Nascar ..."

 

jocko3

ci-dessus, "Jocko Flocko"

Les commentaires sont fermés.